Palimpseste, Pi et Mathématiques
Un palimpseste (du grec ancien « gratté de nouveau ») est un manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé, dont on a fait disparaître les inscriptions pour pouvoir y écrire de nouveau.  

Au Moyen-Age, le parchemin coûtant cher, cette méthode est largement utilisée. Pour cela, on enlève l’encre ou bien on efface ce qui y est écrit grâce à de la ponce.  

À cause de cette méthode, de nombreux écrits ont été momentanément ou irrémédiablement perdus. Actuellement, grâce à des méthodes modernes de restauration de documents, Il est parfois possible de reconstituer l'ancien texte de certains palimpsestes.  

Un roman très distrayant sur le sujet, Le Palimpseste d’Archimède, écrit par Eliette Abécassis.      

Le Palimpseste d’Archimède est un des palimpsestes les plus connus. C’est une des plus anciennes copies d'un ouvrage écrit par le mathématicien, physicien et ingénieur grec Archimède de Syracuse (IIIe siècle av. J.-C).

Le document a l’air d’un simple livre de prières du 13e siècle, jusqu’au moment où, voici près d’un siècle, découvert à Constantinople, en 1906, on aperçoit, sous le texte, d’autres textes. On parvient à amorcer la lecture des textes grattés. Le palimpseste connaît bien des aventures avant de faire l’objet, depuis quelques années, d’une coopération entre historiens et praticiens des nouvelles technologies.  

Archimède est généralement considéré comme le plus grand mathématicien de l'Antiquité.  

Notamment, Archimède a donné un encadrement du nombre Pi avec une remarquable précision. Il a également introduit la spirale qui porte son nom, des formules pour les volumes des surfaces de révolution et un système ingénieux pour l'expression de très grands nombres.  

Pi, appelé parfois constante d’Archimède, est un nombre représenté par la lettre grecque minuscule du même nom : π.
Rappelez-vous, circonférence du cercle est égale à Pi multiplié par le diamètre du cercle… et aire du cercle est égale à Pi multiplié par le rayon du cercle au carré… De nombreuses formules utilisent π, qui est une des constantes les plus importantes des mathématiques.  

Voici la formulation de la Poussée d’Archimède : "Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une force verticale, dirigée de bas en haut et opposée au poids du volume de fluide déplacé ; cette force est appelée poussée d'Archimède". C'est à partir de cette poussée qu'on définit la flottabilité d'un corps. Vous me suivez ?  

Archimède est mort pendant le siège de Syracuse où il a été tué par un soldat romain qui a agi malgré les ordres demandant de ne pas lui nuire.    

Pour les amateurs de mathématiques, un bon roman de Denis Guedj, Le Théorème du Perroquet.      
Ou bien la vie d’Evariste Gallois, génial mathématicien, mort à 20 ans en duel, écrite par François-Henri Désérable. Vous êtes sûrs de vouloir savoir ce qu’il a inventé ? La théorie des groupes… Ben, vous l’avez voulu !    

N’hésitez à faire une jolie promenade dans les mathématiques, au Palais de la Découverte, ou des exposés  très intéressants sont faits.    

Bons palimpsestes et bons calculs !

Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris