Credits image :
C’est en 1945 que le peintre français Jean Dubuffet parle pour la première fois d’Art Brut. Il prolonge ainsi les travaux du docteur Hans Prinzhorn  sur l'art des « fous », mais aussi l'étude que le Docteur Morgenthaler a consacré en 1921 à l'un des représentants les plus emblématiques de l'art brut, Adolf Wölfli, un malade interné en psychiatrie.
Dubuffet se prend de passion pour cette forme d’art méconnue et parcourt les hôpitaux psychiatriques de Suisse et de France afin de constituer une collection d'œuvres exceptionnelle, désormais conservée à Lausanne. A Paris, la Halle Saint Pierre consacre de nombreuses expositions à cette forme d’art atypique. 
Ecrivez à la rédaction : szannad@messortiesculture.com

Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris