Pourquoi il faut visiter l’exposition Lore Krüger au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme (avec un guide-conférencier)
Credits image :
Au coeur du Marais se trouve un très beau musée, sis dans un hôtel particulier, au fond d'une cour pavée. C'est le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme. Outre ses collections permanentes qui présentent les deux mille ans de vie des communautés juives de France en les situant dans l'histoire générale du judaïsme, le musée organise des expositions temporaires de grande qualité. Nous avons eu la chance de suivre la visite guidée de l'exposition consacrée à la photographe Lore Krüger, assurée par la passionnante guide-conférencière Cécile Petitet. On vous donne de bonnes raisons d'y aller!

-  Pour découvrir des photos complètement inédites en France

L'exposition présente un ensemble de tirages d'époque de Lore Krüger (1914-2009), conservés précieusement par l'artiste (tous les négatifs ont disparu) et découvert en 2008 par deux chercheuses berlinoises. Après avoir été montrées en 2015 à Berlin puis à Magdebourg, cette malle au trésor est présentée à Paris. Ces photos ont toutes été prises au cours d’une période assez courte (1934-1944) : après la 2è guerre mondiale, Lore Krüger a mené une longue carrière de traductrice professionnelle, abandonnant totalement ses appareils. Les photos visibles au musée sont donc l’œuvre concentrée et intense de 10 années de sa vie.  

- Pour explorer la vie romanesque d’une femme audacieuse

 Juive-allemande ballottée de Palma de Majorque à Londres, Paris, New York en passant par Berlin, activiste politique polyglotte, vivant de son art très jeune et ayant perdu ses parents dans des circonstances tragiques au début de sa vie d’adulte, Lore Krüger a mené une vie digne d’une grande saga à rebondissements, et ses photos témoignent d’une existence libre et indépendante dans une époque chaotique et effrayante à bien des égards.

- Pour comprendre les expérimentations photographiques de l’entre-deux guerres

Elève de la grande Florence Henri, Lore Krüger s’applique à reproduire consciencieusement les leçons de l’atelier dans ses natures mortes, ses photogrammes et ses portraits, offrant au visiteur l’occasion d’explorer les expérimentations photographiques de l’époque, qui s’émancipaient peu à peu de la peinture. Mais ici et là se dessine un style bien plus personnel, influencé notamment par le Bauhaus. Sa maîtrise technique saute aux yeux : angles audacieux, déstructuration,  lumière franche, maîtrise des tirages : Lore Krüger était aussi une technicienne accomplie.  

- Et enfin pour son reportage photographique humaniste de 1936 sur le pèlerinage des gens du voyage aux Saintes Marie de la Mer : proche de ses sujets, elle leur tend un miroir tendre, tout en leur offrant un cadrage plein de noblesse.    

Retrouvez toutes les infos sur cette exposition par ici

Retrouvez toutes les visites guidées de l’exposition par ici

Pour découvrir l'ensemble des visites guidées du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, cliquez ici
Ecrivez à la rédaction : szannad@messortiesculture.com

Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris