L'hyperréalisme par Ron Mueck
Credits image :
Hans Ronald Mueck, né en 1958 à Melbourne, est un sculpteur australien hyperréaliste travaillant en Grande-Bretagne. Il renouvelle profondément la question de la sculpture contemporaine par ses œuvres monumentales ou étrangement petites, qui créent une tension entre notre univers réel et le monde fantasmagorique qu'il y intègre.

Certaines des sculptures peuvent désarçonner. Leur réalisme saisissant et leur taille, tout petit ou gigantesque, font des œuvres quelque chose de dérangeant et impressionnant à la fois. Elles reproduisent le corps humain dans ses plus minutieux détails. Derrière sa précision clinique, un goût du morbide transparaît, à travers la déchéance de corps obèses et vieillissants accentuée par leurs dimensions anormales.

Boy est une œuvre monumentale de Ron Mueck représentant un garçon accroupi, de 5 mètres de haut et d’un poids de 500 kg. Présentée en 2001 à la Biennale de Venise, cette sculpture est réalisée en silicone, résine polyester et peinture à l’huile. Elle saute aux yeux car si elle n'était pas si haute on pourrait la prendre pour un véritable petit garçon ! Le niveau de détail est impressionnant. Par exemple, voici le pied de Boy où on voit les veines, les plis de la peau et les ongles. La couleur est très réelle. Autre exemple, son nez. On peut très bien y voir l’implantation des poils, le grain de la peau.

Sculpture Man, sculpture de 1m83 de haut, est saisissante de réalisme. Le spectateur peut lire dans son regard comme dans un livre ouvert et y ressentir une montagne de solitude et de vulnérabilité. Le moindre détail est présent : de la tête… aux ongles des pieds, sans oublier les pigments de sa peau. 

Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris