Jean Francis Auburtin, découverte colorée
Credits image :
Le musée des impressionnismes de Giverny consacre actuellement une grande exposition au  peintre Jean Francis Auburtin, dans laquelle ses oeuvres dialoguent avec celles de Claude Monet, qu'il admirait plus que tout. Mais avant cet événement, Auburtin ne semblait connu que des spécialistes en histoire de l'art et des collectionneurs avisés. C'est pourtant un maître du paysage et de la couleur qui invite à la contemplation et au voyage, à travers des toiles qui cherchent à restituer sans relâche les ciels changeants de la côte Méditerranéenne, mais aussi des îles bretonnes ou d'Etretat.  

Auburtin découvre Monet en 1889 lors d'une grande exposition consacrée au maître impressionniste (145  toiles) alors déjà âgé et reconnu.  Le jeune Jean Francis, quant à lui, est encore étudiant aux Beaux-Arts, mais comme l'explique la commissaire de l'exposition, Géraldine Lefebvre, c'est le choc. Ebloui, il n'a plus qu'une idée en tête : marcher dans les pas du grand homme. Parallèlement à sa grande carrière de décorateur (on peut admirer entre autres son travail au Sénat, ou au palais Longchamp à Marseille), ce symboliste se rend sur les lieux peints par Monet, à dix ou quinze ans d'écart, pour y retrouver les mêmes motifs et les explorer  à son tour, pour en livrer une vision plus contemplative, moins animée, mais pas moins sensible. 

L'exposition du musée des impressionnismes montre les toiles d'Auburtin et de Monet côte à côte et permet d'envisager à la fois leurs points communs et leurs différences, et surtout de mieux comprendre la trajectoire d'Auburtin, qui finit par s'"émanciper" de son admiration pour Monet et produire des œuvres bien plus personnelles, dans lesquelles la couleur devient le sujet même, au-delà du paysage. A la fin de sa carrière, il semble avoir trouvé la quintessence de la rencontre entre terre et mer, la fusion entre ce qu'il aime chez Monet et ses propres appétences symbolistes. En témoignent les magnifiques gouaches peintes en Normandie, qui montrent les falaises de Varengeville, de Dieppe, de Pourville, qui propulsent celui qui les regarde dans un monde enchanté de couleur et de lumière pures qui touche presque à l'abstraction.  

En résumé, une exposition à ne pas manquer, d'autant que la maison et le jardin de Claude Monet se trouvent juste en face, et que les fleurs sont de sortie!

Retrouvez ici toutes les visites au musée des impressionnismes de Giverny https://www.messortiesculture.com/musee-des-impressionnismes-giverny-2939 

Ecrivez à la rédaction : szannad@messortiesculture.com   
Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris