Cinq choses à savoir sur le Bauhaus
Credits image :
Faites le test autour de vous : tout le monde a déjà entendu parler du Bauhaus, né il y a 100 ans, et ce nom évoque peut-être vaguement quelques formes, des couleurs primaires... Mais qui sait vraiment ce que cela représente? 

1 - Ce n'est ni un mouvement, ni un style

Non, le Bauhaus c'est avant tout une école, un lieu physique. Tout commence à Weimar, en 1919, sous l'impulsion de Walter Gropius, jeune architecte de 36 ans. qui prônera toute sa vie la réalisation de bâtiments résolument modernes, sans ornements, avec des façades en verre et des lignes pures - autrement dit, des choses qui nous semblent tout à fait normales aujourd'hui. Pourtant il ne faut pas réduite le Bauhaus à l'enseignement de l'architecture. L'école du Bauhaus (en allemand, la "maison de la construction") rassemble deux écoles qui existaient déjà à Weimar : l'école des Beaux-Arts et l'école des Arts appliqués. C'est cette fusion qui en fait toute l'originalité. Il s'agit pour le fondateur d'abolir les frontières entre art et industrie, de s'appuyer sur l'industrie pour concevoir des objets en série et des lieux où l'on vit bien, même sans de grands moyens. Au sortir de la première guerre mondiale, c'est aussi un impératif économique. Et il s'agit de réinventer le monde. 

2 - Le Bauhaus a décloisonné les frontières entre art et artisanat

Avec le Bauhaus, c'en est fini de la distinction entre Beaux-Arts et Arts appliqués. Les artisans sont des artistes comme les autres, les objets appartiennent au monde de l'art et surtout, il faut penser l'ensemble d'un lieu de vie comme un tout harmonieux, dans lequel bâtiments, design et objets sont pensés ensemble dès la gestation du projet. Cette vision était déjà en germe au 19è siècle avec le mouvement anglais Arts and Crafts ou l'art nouveau en Europe ; le Bauhaus va achever de l'imposer. 

"Architectes, peintres et sculpteurs doivent réapprendre à connaître et à comprendre la complexe mise en forme de la construction dans son ensemble et dans ses parties", disait Gropius.

Les étudiants y apprennent aussi bien la théorie artistique que la technique, avec des ateliers de tissage, de poterie, de menuiserie ou d'imprimerie. Il en résulte une esthétique simple à visée pratique, qui n'a rien de froid malgré les préjugés de l'époque (qui perdurent encore aujourd'hui). L'art abstrait de Mondrian ou le constructivisme russe influences fortement les formes, les couleurs et les lignes favorisées par les disciples du Bauhaus : on retrouve souvent les couleurs primaires des toiles de Mondrian dans les meubles Bauhaus. 

3 - L'école n'est restée ouverte que 14 ans

De Weimar, l'école a déménagé à Dessau  en 1924 (où elle existe toujours), puis pour une courte durée à Berlin. Elle connut 3 directeurs successifs : Walter Gropius (1919-28), Hannes Meyer (1928-30) et Ludwig Mies van der Rohe (1930-33). Chahutés par l'histoire, les acteurs du Bauhaus ont pourtant fait preuve de ténacité et ont laissé un héritage impressionnant. Ils ont été une influence majeure pour le design tel qu'on le conçoit encore aujourd'hui. Le Corbusier et Charlotte Perriand, entre autres, se réclamaient de ce mouvement, avec l'utilisation de matériaux bruts comme le verre et l'acier et le souci constant de la fonctionnalité associée à l'esthétique. 

4 - Wassily Kandinsky et Paul Klee y ont enseigné

C'est une profonde amitié qui lie les deux hommes, au-delà de leurs affinités artistiques. Au Bauhaus de Dessau, durant les années 1925 à 1931/33, Klee est influencé par la gémoétrie de Kandinsky, tandis que Kandinsky assouplit son vocabulaire plastique. Leurs oeuvres dialoguent sans cesse et s"enrichissent mutuellement. Après la fermeture de l'école, Wassily Kandinsky écrit ces mots nostalgiques à Paul Klee :

« Ce serait un plaisir de boire une tasse de thé chez vous, comme ce fut si souvent le cas à Dessau – et si agréable. Nous pensons souvent à notre ancien voisinage, quand nous arrosions les fleurs au même moment ou faisions une partie de pétanque et – tristes souvenirs – que nous nous plaignions tous deux des réunions du BH. Comme tout cela est loin ! »

5 - Ce n'est pas en Allemagne que l'on trouve le plus de bâtiments Bauhaus

Avec l'arrivée des nazis au pouvoir, l'école est définitivement fermée. Bon nombre d'étudiants et de professeurs s'exilent, et le Bauhaus fleurit un peu partout dans le monde.
C'est à Tel-Aviv qu'on peut admirer le plus grand nombre d'immeubles Bauhaus, mais l'école a essaimé aussi à New York (Seagram Building de Mies van der Rohe),ou avec les gratte-ciel à Chicago...

Ecrivez à la rédaction : szannad@messortiesculture.com   



Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris
Catégories : Thèmes De Visite