"Maman", une araignée pas comme les autres
Credits image :
"Elle était réfléchie, intelligente, patiente, apaisante, raisonnable, délicate, subtile, indispensable, propre, et utile comme une araignée".

C'est en ces termes que l'artiste Louise Bourgeois évoquait sa mère adorée. Une figure qui lui a inspiré l'une de ses œuvres les plus célèbres, une araignée géante (10 mètres de haut tout de même) en bronze qu'elle créa à l'âge de 88 ans et que l'on retrouve aujourd'hui aux quatre coins du monde. A Londres, Ottawa, Bilbao, Tokyo, Zurich, Hambourg… l'araignée n'en finit pas de tisser sa toile.

Son nom? « Maman », évidemment. La mère de Louise Bourgeois, Joséphine Bourgeois, réparait des tapisseries dans l'atelier de restauration textile de son mari à Paris. Cette araignée est donc une métaphore très littérale. Lorsqu'elle meurt, Louise n'a que 21 ans ; de désespoir, elle tente de se suicider en se jetant dans un cours d'eau, mais son père la secourt. Inoxydable, gracile, mais associée à la peur pour de nombreux arachnophobes, rendue monstrueuse par ses proportions, l'araignée de Louise Bourgeois fascine autant qu'elle inquiète.

C'est pourtant une figure protectrice : les passants peuvent s'y rencontrer, s'abriter en-dessous. Mais sa noirceur, ses allures de créature de science-fiction font surgir l'étrangeté. En regardant de plus près, on aperçoit sous son abdomen une sorte de poche grillagée qui contient 26 oeufs en marbre, pour une évocation discrète du thème de la maternité, qui sous-tend tout le travail de Louise Bourgeois.

Cette grande plasticienne née en 1911 et morte en 2010 ne se revendiquait pas spécialement féministe, mais par la force monumentale de son œuvre dédiée à la femme la plus importante de sa vie, elle a bel et bien installé un symbole de puissance et de création qui est devenu un véritable totem de l'art contemporain et de l'espace urbain. Grâce à cette présence vigilante et sans concession, Louise Bourgeois est un peu devenue notre maman à tous, celle qui nous invite à être « réfléchie, intelligente, patiente, apaisante, raisonnable, délicate, subtile, indispensable, propre, et utile comme une araignée »… et à regarder les araignées d'un autre œil!    

Ecrivez à la rédaction : szannad@messortiesculture.com  
Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris