Les visites gourmandes de la Madeleine
Credits image :
La Madeleine, c’est l’histoire de Florent et Marine, deux étudiants passionnés de patrimoine, mais aussi animés par une passion commune pour la région Lorraine, la ville de Nancy et la gastronomie. Nous avons rencontré Florent, qui nous a parlé de son métier de guide-conférencier gourmand.


Bonjour Florent, comment a commencé l’aventure la Madeleine ?
 

Nous sommes deux à avoir lancé ce projet. Nous avons 26 et 28 ans, Marine a une licence en Histoire de l’Art. De mon côté, j’ai fait un BTS tourisme. On s’est rencontrés à Lunéville, où s’est installée une antenne du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), dans le cadre de notre licence professionnelle de protection et de développement du patrimoine, mention guide-conférencier. La formation se tenait au Château du Lunéville, « Le petit Versailles lorrain », dans un très beau cadre. Nous recevions les enseignements de professionnels, notamment des guides à Nancy ou dans la région.

 C’est eux qui vous on donné envie de monter votre propre activité ?

Oui, le credo de cette formation, c’était « devenez auto-entrepreneur » ! Notre projet de fin d’études était commercialement viable : il s’agissait de proposer des visites guidées de Nancy sur le thème de la gastronomie.

Et c’est devenu un projet dans la « vraie vie ! »


Oui, on s’est installés à Nancy, on a monté notre projet autour de cette 1ère idée. Nous proposons un parcours autour de l’histoire gourmande de Lorraine Nous organisons aussi des circuits thématiques plus ou moins classiques ou insolites, pour répondre à une plus grande variété de demandes. Récemment dans le cadre de la fête de la gastronomie, nous avons organisé un événement en partenariat avec les commerçants locaux, en offrant par exemple une dégustation de fromages au marché, où la maison des Frères Marchand avait créé le « plus grand plateau de fromages du monde »  

Comment ça se passe, concrètement, une visite gastronomique ?
 

A travers différents arrêts dans la ville, nous expliquons l’histoire de la spécialité, de la maison qui la vend, et des dégustations sont proposées.  La gastronomie à un aspect ludique et rassembleur, et nous permet d’aborder des sujets plus vastes, des questions historiques importantes. La dimension sensorielle fait qu’on s’en souvient !  

Je suppose que vous êtes très gourmands tous les deux !


Oui cette région, nous l’avons aussi découverte par ses spécialités. On est plutôt salé que sucré, malgré notre nom (La Madeleine), même si j’ai un faible pour le Saint-Epvre (un gâteau meringué garni de crème au beurre, NDLR). C’est un gâteau très particulier qu’il faut affiner quelques jours au frais pour que la crème ait une consistance parfaite. C’st un gâteau dont la recette a plus d’un siècle ! Le pâté lorrain, on adore aussi (ce sont des feuilletés à la viande, NDLR). Il s’agit de la plus vieille spécialité typiquement lorraine, on en trouve des mentions dans des livres du 14è siècle, qui parlent des « pâtés de lorraine ».    

Pourquoi avoir choisi de vous baptiser « La Madeleine » ?
 

La madeleine est une spécialité lorraine, mais c’est aussi la madeleine de Proust, ce rappel d’une expérience sensorielle qui vous ramène dans le passé.

Quels sont tes lieux préférés à Nancy ?  

La ville vieille et la place Saint-Epvre, sans hésitation. C’est vraiment le cœur historique de la ville, là où se trouvait le premier château.    

Quels sont vos projets pour l’année à venir ?
 

Nous aimerions travailler avec des structures sociales, et l’on se penche aussi sur un projet de visite sous l’angle « Street art », ou encore, faire découvrir la ville à travers son patrimoine médical : Il y a plusieurs pharmacies art déco et art nouveau à Nancy !    

Retrouvez toutes les visites de la Madeleine en suivant ce lien !
Ecrivez à la rédaction : szannad@messortiesculture.com

Vous aussi, publiez vos propres articles
sur TartinesDeCulture !
Je m'inscris